Historique du kettlebell

Le kettlebell ou Gyria prends ses origines en Russie. Pays ou force et qualité vont souvent de paire. Les conditions de vies rudes et la ténacité sont intrinsèquement liées, ne laissant pas de place au superflu. Le kettlebel, de part sa pratique, plonge ses racines dans les siècles passés. Il semble que l’origine profonde en soit la défense et la chasse, largement pratiquées depuis l’antiquité.

Avant de devenir une activité physique efficace, manipuler puis lancer une pierre ou une masse constituait une nécessité évidente de survie. Evoluant, en se développant dans le système militaire, la manipulation de boulets de canons à donné naissance à un jeu, le lancer de boulets. Pratiqué par les soldats pour l’adresse, la précision puis la distance, il remonterait au XVIIe siècle. Cette manière de pouvoir devenir plus fort et plus habile, trouverai une parenté dans les foires et cirques où la démonstration de qualités physiques et techniques, avec poids, permettaient l’établissement et la reconnaissance de valeurs. On le retrouve aujourd’hui dans sa forme moderne aux jeux olympiques sous le nom de lancer de poids.

L’origine méconnue, mais toujours pragmatique, des kettlebells serait l’utilisation aux fins de mesures par contrepoids sur balances. Les sacs de cultures agricoles devaient être pesées aux fins d’évaluation de la valeur des produits concernés.

Les sports de force ayant toujours existés, dans tous les pays, le kettlebell va débuter son ère de gloire au début des années 2000 aux USA, mis en avant par Pavel TSATSOULINE. Ayant importé le concept étudié, et développé de longue date en Russie (Girevoy sports), ce dernier va ouvrir la voie à de nombreux et futurs pratiquants.

Aujourd’hui KETTLE-RED apporte un plus, une nouveauté à la pratique. Une nouvelle vision et l’adaptation de la pratique à chacun. Découvrez KETTLE-RED en participant à deux cours d’essais gratuits.